... osons donc parler de notre Dette !

 

Chacun de nous peut le constater ... l'amateurisme et l'absence de résultats, les erreurs et la mauvaise foi, les fausses promesses et les mensonges, pèsent très lourd dans le jugement que nous portons sur les "professionnels de la politique" qui dirigent notre pays ...
Le résultat des élections Municipales montre clairement que nous avons perdu confiance et que nous avons réagi : la sanction ... très douloureuse pour ceux qui sont concernés était donc inévitable !

Imaginons alors ce que peuvent penser ceux qui nous ont prêté leur argent :
car nous avons 2000 milliards de dettes !

Chacun de nous peut le comprendre... le risque d'être exposé au même type de réactions, de la part de ces riches investisseurs est bien réel : ils sont bien mieux informés que nous, beaucoup plus lucides et très directement concernés !
Il est donc probable qu'ils se sentent plus responsables que nous, qui continuons à nous endetter pour gagner d'avantage, pour festoyer et nous distraire, pour soigner notre image : oublier ou mentir pour ne pas souffrir ou faire souffrir ...

Qui donc oserait penser et dire à ses proches que 2000 milliards de dette, cela représente 40 000 euros pour chaque personne en âge de gagner son argent ... et donc d'être déclaré un jour Responsable : c'est à dire obligé de participer au remboursement de notre dette ?

Heureusement que ceux qui décident pour nous et qui continuent d'emprunter pour nous satisfaire n'osent pas lancer l'idée d'un tel remboursement : payer les intérêts de la dette est déjà une réalité très difficile à assumer ...

nous payons en effet plus de 50 milliards par an pour les seuls intérêts de notre dette :
soit plus de 1500 euros chaque année par famille française !
pour les remboursements annuels du capital, qui sont malgré tout une obligation, nous empruntons !

Le problème que nous allons devoir affronter dans le futur est donc double
et plus que le chômage, il nous place devant un nouveau Risque Majeur :

nous bénéficions actuellement de taux d'intérêt exceptionnellement bas ... mais s'il est impossible aux français et à nos dirigeants de prendre conscience et de décider qu'il faudra moins dépenser, moins gaspiller et moins emprunter, nous ne pourrons éviter la perte de confiance qui a déjà précipité certains pays voisins dans une crise grave.
Une augmentation des taux d'intérêts qui nous seront appliqués deviendra inévitable et nous serons alors tous sanctionnés ... et bien obligés alors de réduire nos dépenses, nos prétentions, nos exigences :

chaque 1% de 2000 milliards de dettes représente en effet 20 milliards d'intérêts à payer par an !

Voici d'ailleurs 5 Questions pour essayer de comprendre et de réAgir :
le connaissant ... les erreurs et les maladresses de notre Président sont-elles vraiment involontaires ?
est-il en capacité de demander à ses amis politiciens et fonctionnaires de réduire leurs dépenses ?
va-t-il continuer de bénéficier des taux d'intérêts actuels en multipliant les incertitudes et les dérives ?
sera-t-il en mesure de faire face à une augmentation des taux d'intérêts et des charges de notre dette ?
lui faut-il un soulèvement populaire pour oser dire à ses amis privilégiés:
le changement, c'est maintenant ?

 

Commentaires ...

*** Est-ce vrai ? Comment nos dirigeants responsables ont-ils pu nous faire cela ? Pourquoi les experts, les médias et les grands esprits de ce pays n'ont-ils pas réagi ? Je suis choquée d'apprendre que nous en sommes là : mais c'est trop dangereux, n'importe quel chef de famille ou patron d'entreprise vous le dira ! Je préfère ne pas y croire !

*** J'ai lu quelque part que le fric, pour ces gens là, c'est comme une drogue : ils feraient tout pour en avoir d'avantage ! La seule solution : ne plus leur confier de responsabilités supérieures ... surtout si elles peuvent entraîner des suicides sur le lieu de travail ... Et même pour certains monstres sacrés, qui planent au dessus de nous, intouchables, incontrôlables : s'ils peuvent être dangereux (un clic ou un bouton suffit parfois !), il faudrait peut-être les mettre sous tutelle !

*** Je comprends les silences sur ce sujet : il faudrait accepter les réalités, ou se taire et continuer ... d'ailleurs c'est ce que nous faisons, c'est le plus facile ... Mais qu'en disent nos Jeunes ?

*** Vos 5 questions me font mal ... et surtout la dernière, en voyant se multiplier les maladresses et les provocations de nos politiciens d'Opérette : le "Jeu des politiciens" consisterait-il à laisser la situation se dégrader ... pour ne pas être obligé de prendre la Responsabilité de décisions impopulaires et laisser porter le chapeau (bonnet rouge ?) aux mécontents, semeurs de troubles ... qui risquent de se manifester un jour et de créer le chaos. Ils seront alors les Responsables désignés avec "les méchants financiers qui nous prennent à la gorge" lorsque des décisions très douloureuses devront impérativement être prises ! N'oublions plus maintenant, car ce sera notre grand risque, que lorsque les intérêts augmenteront de 2%, cela nous coûtera 40 milliards de plus par an ... et il faudra bien s'arrêter alors de nous endetter encore ! Avis aux insatisfaits qui pensent qu'il suffira de manifester et de briser des vitrines pour en avoir toujours plus !

*** Il y a effectivement des risques et de graves dangers auxquels nous ne sommes pas préparés. Il faut reconnaître que nous nous sommes endormis sous les lampions ... Si nos lanceurs d'alerte n'y arrivent pas, ce sont les exigences des marchés financiers qui vont nous réveiller !

*** Les grands personnages de ce pays, les gens qui savent, qui dirigent et qui façonnent l'opinion des populations affirment qu'il n'est pas nécessaire de rembourser la dette : il suffit de payer les intérêts ! C'est comme cela que la Finance fonctionne : elle prête pour encaisser les intérêts ... C'est à nous de rester bien sages pour ne pas être sanctionnés par une montée des taux d'intérêts, ou une obligation de rembourser !

*** Oui, mais les 50 milliards réservés aux banques pour les intérêts de la dette manquent dans le budget de l'Etat : il paraît que cela dépasse très largement les budgets disponibles pour des missions essentielles, dont le pays a besoin ! Je lance l'idée aux Jeunes et à leurs enseignants : faites donc une étude sur ces sujets car cela vous concerne directement. Je suis persuadé que le Président créActif qui se prépare pour 2017 reprendra cette idée, en organisant des concours pour récompenser des travaux d'études utiles à ses programmes créActifs !

*** 2000 milliards de dettes ... 40 000 euros pour chaque adulte de ma famille ... qui donc a dirigé ce pays jusque-là ? ... et qui donc viendra pour essayer de me convaincre qu'il faudrait voter pour les mêmes ou leurs copains en 2017 ? Le pire qui pourrait nous arriver, c'est le désordre ... j'espère que le pays restera en paix jusque-là !

 

messages actualisés sur twitter :
@FranceCr